Zbynek Baladrán à Delme – Dans les méandres de la pensée

Suspendu à hauteur des yeux, un long ruban de papier ondule dans l’espace, invitant le visiteur à suivre ses circonvolutions pour, en s’approchant, lire les mots et bribes de phrases imprimés sur lui. La curiosité en éveil, chacun en cherche le sens, jusqu’à laisser son imagination s’emparer des questions et réponses. Invité de La synagogue de Delme, le Tchèque Zbyn?k Baladrán déploie ici, tout en poésie, l’un de ses innombrables systèmes de représentation du savoir et de la connaissance. «  Comme un chemin de pensée que l’artiste voudrait rendre palpable, l’ ??installation relève du diagramme mental, cartographie labyrinthique, faite de superpositions et de collages dans lesquels le discours est volontairement éclaté, fragmentaire et troué  », analyse Marie Cozette, directrice du centre d’art contemporain lorrain. Né à Prague en 1973, Zbyn?k Baladrán appartient à une génération marquée par les conséquences politiques et sociales du tournant historique pris par les anciens pays de l’Est à partir de 1989. «  Le sentiment d’ ??inadéquation et de décalage provoqué par la liberté toute paradoxale, offerte par un monde dit démocratique, a fini par produire ce que l’ ??artiste appelle des “spasmes mentaux”, poursuit Marie Cozette. Plus que du désenchantement, c’ ??est une forme de désarroi profond qui s’ ??est installé dans le quotidien de cette génération, oscillant entre volonté d’ ??adaptation à un nouvel environnement libéral et individualiste d’ ??une part, et recherche d’ ??un nouveau sens du commun d’ ??autre part.  » Une thématique que l’on retrouve par ailleurs dans le travail vidéo mené par le plasticien, dont deux pièces sont ici présentées  : Dead Reckoning, film produit spécifiquement pour l’exposition, et Le microscope et le télescope du temps (2013). Tous deux témoignent des recherches menées par Zbyn?k Baladrán pour traquer les symptômes et les contradictions qu’affichent, de manière générale, le corps social. Paranoïa, anxiété, hystérie et/ou psychose sont ainsi identifiées. Elles ne seraient autres, relève encore Marie Cozette, que «  des traductions modernes et intériorisées chez l’ ??individu, d’un traumatisme historique plus large, où s’entrechoqueraient tout à la fois, par exemple, lutte des classes, colonisation et impératif consumériste  ».

GALERIE

slider
Pas d'images trouvées
Contact
Crédits photos