Hommage à Serge Saint – Faiseur de lumière

«  La nécessité d’inventer pour exister m’a conduit vers une passion dévorante pour la forme, l’espace, la lumière. Matériaux utilisés  : polystyrène, fibre de verre, résine polyester. Remerciements pour l’aide qu’ils m’ont apporté à Messieurs Rodin, Moore, Brancusi.  » Voici comment Serge Saint avait décidé d’accueillir les visiteurs sur son site Internet.

Sur lui, il ne disait rien de plus et laissait ses sculptures révéler le fond de son âme. L’artiste nous a quittés vendredi dernier, sans bruit et avec cette simplicité qu’il aimait à cultiver. Nos routes se sont croisées une fois, lors d’un reportage en Normandie. Un de ses amis, le peintre Jean-Marc Léger, n’avait pas voulu me laisser repartir sans que je rencontre le sculpteur de Basly. Au bout d’un chemin en pente apparaissent de longues silhouettes élancées, blanches créatures échappées d’on ne sait quel rêve. Aériennes, elles entament pour nous une danse mystérieuse, puis poursuivent, impavides devant notre intrusion, leur secret conciliabule. Immaculées, leurs formes, à la fois souples et anguleuses profitent du peu de lumière que le ciel nuageux offre ce jour-là. Le soleil était ailleurs  ; à l’intérieur du mobil-home dans lequel l’artiste vivait. Une poignée de main franche, un sourire chaleureux et un café accompagné de délicieux sablés. Cet anachorète habitué au dénuement extrême vivait la sculpture comme une méditation et l’hospitalité comme une évidence. Dans son atelier fait de planches, il travaillait sans relâche, redoutant l’hiver et ses grands froids, le vrombissement des motos tout-terrain qui s’entraînaient juste là, devant son petit bout de terre, et plus encore le moment où il n’aurait plus assez de matériau pour créer. «  L’objet doit imposer son point de vue. Il est une porte qui oblige à regarder plus loin  », confia-t-il alors. «  De l’extérieur, l’observateur ne verra que les parties pleines, de l’intérieur, seulement les vides  », expliquait-il encore à propos des pièces monumentales qu’il espérait mener à terme. Serge Saint, inlassable faiseur de lumière, nous laisse le souvenir d’un homme entièrement voué à la création que son éthique poussait à aller toujours plus loin, à se dépasser.

Serge Saint, photo MLD
Serge Saint

http://sergesaint-sculpteur.pagesperso-orange.fr

http://www.pilotmotiv.com/saint.php

GALERIE

Contact
Crédits photos