A la Villa Empain à Bruxelles – Clés de lecture

Le livre et la chaise sont les deux objets choisis, pour leurs rôles essentiels et complémentaires tenu dans l’histoire humaine, comme thème d’une exposition singulière proposée actuellement par la Fondation Boghossian, à Bruxelles. Pas moins de 200 œuvres créées par des artistes de tous horizons sont ici réunies le long d’un parcours invitant à la fois à la réflexion et à l’interaction.

Le livre, cet objet fait de papier, de fil, de carton et de peau, ce parallélépipède contenant du contenu, est né du pli, ce qui permet de le tenir debout, de l’ouvrir, de le fermer. Le livre est un tout qui contient une histoire, un fil conducteur avec un début et une fin. Objet de culture par excellence, le livre induit un rapport singulier au temps mais aussi au corps. S’emparant du livre comme objet, pour sa forme et sa matérialité plutôt que pour son contenu, de nombreux artistes contemporains s’en sont servi comme support à leurs créations : l’ouvrant pour le couper, l’évider, le rehausser, le façonner, l’émietter… ou l’encollant pour le transformer en un bloc, une brique à entasser pour fabriquer autre chose… une chaise, par exemple. Voici un autre objet qui dégage du symbolique : la chaise. Historiquement reliée au pouvoir, elle est le trône sur lequel s’assoient les puissants depuis l’Antiquité. Qui peut s’asseoir a donc le pouvoir… le pouvoir de lire, par exemple. C’est sur ces deux thèmes que l’exposition Entre deux chaises, un livre, à la Villa Empain, donne à voir jusqu’au 7<sp>septembre une partie de la collection d’une rassembleuse belge fantasque et avertie, Galila Hollander-Barzilai. (…)

Dans le cadre d’un partenariat engagé avec notre consœur belge Muriel de Crayencour, créatrice d’un site d’actualité artistique en Belgique, nous vous proposons d’un clic de poursuivre la lecture de cet article sur Mu-inthecity.com.

Alicia Martin, photo Nicolas Suk
Jardines IV, Alicia Martin, 2003

GALERIE

Contact
Crédits photos