Christian Jankowski à Londres – Le poids de l’histoire

Performance, photographie et vidéo sont les modes d’expression privilégiés d’un propos où l’absurde, l’humour et l’ironie règnent en maître. A travers lui, et autour de thématiques politiques, sociales ou historiques, Christian Jankowski interroge, depuis plus de vingt ans, la relation entre film commercial et film artistique. Le créateur allemand expose actuellement à Londres, à la Lisson Gallery.

Dès ses premières vidéos, tournées au début des années 1990, Christian Jankowski a pris l’habitude de s’appuyer sur le décalage né de sa volonté d’injecter de l’art contemporain dans des lieux ou des contextes qui lui sont habituellement étrangers et de travailler de manière collaborative. Présentée en ce moment à Londres, Heavy Weight History, uneinstallation constituée d’un film et d’une série de photographies, ne fait pas exception. Elle a été conçue l’année dernière lors d’un séjour en Pologne, durant lequel l’artiste allemand a mis en scène et filmé un groupe de robustes haltérophiles invités à tenter de soulever différentes sculptures monumentales disséminées dans Varsovie. Alors que nombre d’entre elles datent de l’époque communiste, l’une est à l’effigie de l’ancien président américain Ronald Reagan, tandis qu’une autre représente une sirène, figure symbolique de la capitale polonaise depuis le milieu du XIXe siècle. Arborant des maillots aux couleurs de leur pays, les athlètes s’activent à la tâche, unis dans le formidable effort nécessaire pour parvenir à faire quitter le sol à ces imposants monuments de briques et de bronze. Ensemble, ils portent alors sur leurs épaules le véritable poids de l’histoire. Une métaphore qui vient à la fois perturber et animer les débats relatifs au souvenir toujours douloureux de l’occupation de la Pologne par les Nazis, ou à celui de la période de l’après-guerre qui obligea le pays à se plier au pouvoir soviétique. Christian Jankowski poursuit par ailleurs une réflexion – entamée en 2007 avec son projet Living Statues –, autour de l’actuelle pertinence comme de l’avenir de ce type de témoignages, voire d’hommages, sculpturaux dans l’espace public. Comme souvent, l’artiste construit son film à la manière d’un épisode de télé-réalité, voire de reportage  : tout est fait pour laisser le spectateur imaginer qu’il assiste à une compétition sportive, décrite en détails par un célèbre commentateur sportif polonais  ! Dans le cadre de son exposition londonienne, l’artiste allemand présente une autre de ses réalisations filmiques  : Crying for the March of Humanity (2012) propose une réinterprétation de tout un épisode d’une série télévisée mexicaine, dans lequel les dialogues ont été remplacés par d’interminables sanglots et pleurs, transformant l’ambiance dramatique propre au sitcom en une atmosphère proche de l’hystérie. Le pouvoir de la télévision, comme le flou qu’elle peut entretenir entre fiction et réalité, sont parmi les questions ici soulevées qui rejoignent l’enquête aux multiples ramifications menée par Christian Jankowski sur appréhender la nature humaine.

Christian Jankowski, courtesy Lisson Gallery
Heavy Weight History (capture d’écran), video, 25 min., Christian Jankowski, 2013
Christian Jankowski, courtesy Lisson Gallery
Heavy Weight History (capture d’écran), video, 25 min., Christian Jankowski, 2013
Christian Jankowski, courtesy Lisson Gallery
Heavy Weight History (capture d’écran), video, 25 min., Christian Jankowski, 2013
Christian Jankowski, courtesy Lisson Gallery
Vue de l’installation@Heavy Weight History à la Lisson Gallery, Christian Jankowski, 2014

GALERIE

Contact
Crédits photos