A l’Espace Dali à Paris – L’âge de cristal

Photo Espace Dalí

Daum Variations d’artistes est une exposition inédite qui réunit à l’Espace Dalí, à Paris, douze plasticiens* d’horizons variés qui ont en commun de s’être essayés au travail du cristal, en collaboration avec le maître-verrier lorrain Daum – maison née il y a plus de 130 ans. Une vingtaine de pièces signées Salvador Dalí (1904-1989), et réalisées entre 1968 et 1988, sont ainsi mises en dialogue avec des créations plus contemporaines au fil d’un parcours rythmé par quatre thématiques  : «  Nature transfigurée  », «  Surréalismes  », «  Mythes et croyances  » et «  Corps en fusion  ». Différentes tables y sont associées  : la première accueille des sculptures d’animaux imaginaires ou dans des postures insolites, tel L’Esprit du temps, créature mi-éléphant mi-poisson se tenant debout sur une coquille d’escargot, ou encore Mundo Rhino, rhinocéros portant une sphère sur son dos  ; toutes deux ont été dessinées par Richard Texier, qui s’approprie le concept mythique d’hybridation comme une quête salutaire pour l’humanité. Tandis que Le Pouce de César (1921-1998), maintes fois repris selon différentes proportions, la Montre Molle ou encore L’important c’est la rose de Dalí – première collaboration de l’artiste avec Daum – sont les pièces maîtresses du thème «  Surréalismes  », la troisième section propose notamment plusieurs déclinaisons de la célèbre Vénus de Milo. La plus surprenante est sans doute l’œuvre d’Alain Séchas (La Vénusienne), petit personnage vert aux formes indéniablement féminines et muni d’étranges antennes que le plasticien décrit comme un «  mélange sensuel d’attirance et de répulsion que la pâte de cristal augmente  ». D’autres figures légendaires et/ou mythologiques sont à l’honneur, à l’image du Cheval porteur de feu d’Hilton McConnico, artiste dont la source première d’inspiration est la nature, donneuse d’«  incomparables leçons de style et de créativité  ». Le dernier thème, «  Corps en fusion  », induit enfin une double connotation, évoquant à la fois la métamorphose du matériau lors de la création et les relations amoureuses. Etienne célèbre avec Colombe la paix, la simplicité et l’amitié  ; Ben écrit dans l’espace le mot «  amour  » avec de la pâte de cristal rouge (Amour rouge)  ; Paella Chimicos transcrit en trois dimensions le bonhomme-cœur, figure récurrente de son travail pictural (L’Amoureux). Deux autres silhouettes, reconnaissables entre toutes, esquissent un pas de danse (Love Dance) sur une chorégraphie orchestrée par Jérôme Mesnager. Autant de propositions à découvrir jusqu’à début janvier.

* Arman (1928-2005), Ben, César (1921-1998), Paella Chimicos, Salvador Dalí (1904-1989), Louis Derbré (1925-2011), Etienne, Carlos Mata (1949-2008), Hilton McConnico, Jérôme Mesnager, Alain Séchas, Richard Texier.

Richard Texier, photo Daum
Mundo Rhino, Richard Texier, 2008
Alain Séchas, photo Daum
La Vénusienne, Alain Séchas, 2007
Hilton McConnico, photo Daum
Cheval porteur de feu, Hilton McConnico, 2008
Etienne, photo Daum
Colombe, Etienne, 2004
Ben, photo Daum
Amour rouge, Ben, 2012
Paella Chimicos, photo Daum
L’amoureux, Paella Chimicos, 2007

GALERIE

Contact
Crédits photos