Design à New York – Les nouveaux explorateurs

Photo Butcher Walsh courtesy Museum of Arts and Design

Le Museum of Arts and Design de New York accueille la première grande exposition jamais consacrée aux Etats-Unis au design contemporain sud-américain et à ses jeunes représentants. Les pièces de quelque 75 designers, artistes, maîtres artisans et collectifs témoignent ainsi des pratiques inventives et interdisciplinaires qui se sont développées depuis l’an 2000 à travers tout le continent. «  Au Mad, nous avons à cœur d’explorer les savoir-faire de toutes les disciplines créatives, explique le directeur de l’institution Glenn Adamson. Par son étendue et son ambition, New Territories fait s’entrecroiser un très grand nombre de compétences, techniques, traditions et innovations qui mettent en lumière le caractère universel des pratiques artisanales, qu’elles soient utilisées par un designer ou une personne travaillant de manière ancestrale.  » La manifestation emprunte son titre – Les Nouveaux Territoires – aux propos de l’architecte et designer italien Gaetano Pesce, qui qualifie ainsi les savoir-faire à une époque où les frontières entre art, design et artisanat deviennent de plus en plus floues. Outre l’attachement montré par nombre de participants aux héritages indigènes, l’exposition traduit aussi leurs préoccupations communes face aux difficultés de la région  : marchandisation, urbanisation, déplacement de populations, développement durable sont quelques-uns des thèmes récurrents. Dix grandes villes, considérées comme de véritables plaques tournantes et laboratoires culturels, sont plus particulièrement mises en lumière à travers six sections thématiques. «  Conversations with artistic legacies  » (Dialogue avec l’héritage artistique) présente par exemple la scène vénézuélienne de Caracas, alors qu’«  Upcycling and repurposing objects  » (Surcyclage et Ré-affectation des objets) met en avant celles, brésiliennes, de São Paulo et Rio de Janeiro. «  Cultivating collectivity and experimentation  » (Cultiver le collectif et l’expérience) trace un parallèle entre Santiago (Chili) et Buenos Aires (Argentine), alors que «   Developing new markets  » (Développer de nouveaux marchés) fait le lien entre San Salvador (Salvador) et San Juan (Porto Rico). Enfin, la capitale cubaine La Havane bénéficie d’un espace dédié – «  Navigating personal and civic spaces  » (Cheminer entre intimité et sphère civique), tandis qu’une dernière section placée sous le signe de la création mexicaine (à Mexico et Oaxaca) se propose d’ouvrir encore le champ des possibles sous l’intitulé «  Moving craft into the future through collaborations with artists and designers  » (Faire entrer l’artisanat dans le futur grâce aux collaborations entre artistes et designers).
Leo Capote, photo Marcelo Stefanovicz
Tulip Bolts Chair, Leo Capote, 2013
Lucia Cuba
Artículo 6, série Artículo 6 : Narratives of gender, strength and politics, Lucia Cuba, 2012-2014
Design da Gema, photo David Elia
Stray Bullet Chair, Design da Gema, 2011
Studio Swine
Cactus Light, Studio Swine, 2010
Rodrigo Almeida, courtesy Studio Rodrigo Almeida
Servant Lamp, série Slaves, Rodrigo Almeida, 2013

GALERIE

Contact
Crédits photos