Erró – Le détrousseur d’images à Belgrade

Milan Tepavac-Tarin

Pour son exposition à Belgrade le mois dernier, Erró avait choisi des aquarelles, des collages et des sérigraphies. L’artiste islandais, parisien depuis 1958, présent au vernissage (notre photo en compagnie de Borka Bozovic), a pu apprécier l’engouement des Belgradois pour son œuvre. Explosion de couleurs, audace des juxtapositions, intrication de personnages issus de la bande dessinée, accumulation de références historiques et picturales, l’œuvre-fleuve de ce pionnier de la figuration narrative détourne avec une jubilation ironique les mythologies contemporaines ou anciennes pour mieux stigmatiser les désordres de la planète. Vécue comme un véritable événement culturel par la capitale serbe, la manifestation, organisée par Borka Bozovi ?, directrice de la galerie Chaos, a reçu un nombre considérable de visiteurs. Historienne de formation, cette ancienne fonctionnaire des archives nationales est une figure du monde artistique belgradois. En 1995, elle ouvre sa galerie qui devient très rapidement non seulement un lieu d’exposition mais également un lieu de rencontre et de discussion. Lors des grandes manifestations de 1996-1997, une pétition anti-Milosevi ? y est même signée. Récemment, Chaos s’est agrandie en changeant d’adresse. Chaque mois une exposition y est organisée. Depuis son ouverture, elle privilégie le dessin, «  fondement de toute œuvre  », expliqueBorka Bozovic.

GALERIE

slider
Pas d'images trouvées
Contact
Crédits photos