Zoè Gruni | Taupe

Zoè Gruni est une artiste Italienne qui vit et travaille depuis quelques années à Rio de Janeiro, au Brésil. A travers une sculpture, une vidéo et des dessins, elle invite ici à prendre la mesure du phénomène migratoire partout dans le monde. « Vivant à Rio de Janeiro, je m'arrête souvent au milieu d'une rue pour regarder le ciel et j'observe de mystérieuses “racines volantes” de tailles diverses, suspendues et attachées : ces fils verts et vivants semblent avoir des yeux pour observer tout ce qui se passe en bas », raconte-t-elle. Les racines comme métaphore de la migration. L’artiste choisit ainsi les racines comme métaphore de la migration. Tout ce qui est vivant, être humain, animal, ou même végétal, né dans une partie désertique de la planète doit, pour survivre et se développer, émigrer vers une contrée plus fertile. Lorsqu'il l'a trouvé, parfois après un très long périple, il enfouit ses racines et peut grandir et se développer. Mais cela ne va pas sans créer des problèmes avec son nouvel environnement... Pensée à la mémoire de tous les humains qui ont migré et qui ne sont pas acceptés là ou ils ont posé leur racines, l’exposition Taupe évoque les tunnels creusés sous les frontières. Visuel : arrêt sur image vidéo © Zoè Gruni.