Silvia Bächli, Eric Hattan | Situer la différence

Elle dessine, il bricole. Ils mêlent leurs regards depuis plus de 35 ans. Les positions artistiques de Silvia Bächli et d’Eric Hattan sont bien distinctes, mais recèlent davantage de proximités qu’il n’y paraît à première vue. Le CCS leur a proposé d’imaginer ensemble les trois expositions de ce printemps, réunies sous le titre Situer la différence. Silvia Bächli considère ses dessins comme des mots, des notes, avec lesquels elle compose des «phrases musicales» au mur. Eric Hattan récolte dans la rue divers objets et matériaux avec lesquels il construit ses sculptures et installations. Pour l’un comme pour l’autre, le lieu est la première chose qui les occupe quand ils préparent une exposition. Pour la grande salle du CCS, ils proposent une articulation spatiale inédite dans laquelle ils disposent des œuvres récentes. Dans la pièce sur cour, ils présentent des œuvres nouvelles en deux temps. Une série de collages que Silvia Bächli a composé en écho à des poèmes de Florian Seidel, et une sculpture in situ qu’Eric Hattan construit en recyclant des éléments de mobilier trouvés dans l’espace public parisien. Puis, à partir du 3 juin, un projet conçu à quatre mains spécifiquement pour le CCS.Les deux artistes ont aussi imaginé une publication, éditée par le CCS, qui privilégie la reproduction au format 1:1 de certaines de leurs œuvres.