Romain Tardy | Nobody knew you’re a dog

Romain Tardy

« Le titre de l’exposition, Nobody knew you’re a dog ( Personne ne savait que tu étais un chien), est un détournement de la légende d’un dessin humoristique de Peter Steiner paru dans le magazine The New Yorker du 5 Juillet 1993, dans lequel deux chiens discutent devant un ordinateur . L’image est sous-titrée : “On the Internet, nobody knows you’re a dog”. Ce dessin, d’une clairvoyance absolue à la veille du développement massif d’Internet dans les décennies à venir, pointe déjà la question de la dématérialisation du monde et des personnes au travers de leur vie connectée, et surtout la possibilité de se glisser dans la peau d’un autre, de vivre sa vie de façon totalement libre et anonyme sur les réseaux, induisant l’idée d’être un et plusieurs à la fois. (...) Poussée par des enjeux économiques, la course à la représentation de soi et la suppression de l’anonymat provoquée par l’avènement des réseaux sociaux a progressivement transformé une grande partie d’Internet en un outil marketing surpuissant, influençant dans les grandes largeurs le comportement des individus que nous sommes, avec notre consentement ou notre ignorance quant aux mécanismes à l’œuvre. Ce nouvel état d’un monde en transition, en mutation permanente et rapide, est de mon point de vue en lien direct avec la distance progressive que nous prenons vis-à-vis du monde matériel (...). L’ensemble des pièces présentées ici proposent, au-delà de leur côté parfois spectaculaire, une réflexion sur notre époque numérisée par le biais d’une mise en scène de la friction entre immatériel numérique et présence du monde physique. » Romain Tardy. Visuel : Future Ruins, Romain Tardy.