Renaud Jerez | Miroir noir

Né à Narbonne en 1982, Renaud Jerez élabore depuis plusieurs années une œuvre qui fait sienne la « singularité technologique », c’est-à-dire l’hypothèse selon laquelle la science-fiction est devenue, grâce à la virtualité, la réalité d’aujourd’hui. Ce futur longtemps imaginé s’est dans son travail effondré et réincarné en personnages sculpturaux, qui sont aussi bien des momies précaires que futuristes. Souvent classé avec des artistes dits post Internet, traversé par la science-fiction et le manga, Renaud Jerez ne distingue plus culture historique et mainstream, réalisant aussi bien peintures, vidéos que sculptures. Il imagine pour les Abattoirs une structure totale, pensée à la fois comme un espace domestique et un lieu d’exposition organique. A l’intérieur, on retrouve des œuvres anciennes et des nouvelles, créées spécifiquement pour l’exposition. Visuel : When Tania Arrived at Home, Renaud Jerez, 2016. Photo Aurélien Mole.