Pierre Ardouvin | Hôtel de l’Univers

Pierre Ardouvin s’inspire ici de ce voyage effectué par Rimbaud au détour des années 1878 au Yemen et en Ethiopie et de son séjour au désormais célébrissime Hôtel de l’Univers à Aden. Il en résulte un télescopage entre Rimbaud et Ardouvin d’une étonnante modernité malgré les décennies qui les séparent, révélant ce sentiment de déshérence et d’abandon propre aux déracinés. Pierre Ardouvin puise son inspiration dans une actualité qu’il façonne grâce à un imaginaire collectif décloisonné, libéré des obédiences de classe, de genre ou d’âge, afin que chacun y trouve un espace d’identification. Alliant culture quotidienne et références littéraires, il extrait des mots, des images et des objets de territoires pluriels. Pêle-mêle, il accueille des histoires de l’art, des bandes dessinées, des contes, de la poésie, du rock & roll, du cinéma, de l’enfance, du voyage. S’entremêle alors espace publique et espace domestique dont, en bon magicien d’Oz, il orchestre avec bonhomie et bienveillance ces questions d’utopies et d’altérités. Visuel : Hôtel de l’Univers, Pierre Ardouvin.