Muriel Rodolosse | L’armoire aux possibles

L’armoire aux possibles met en tension le possible et le réel en référence à l’œuvre bergsonienne. Les œuvres de Muriel Rodolosse entretiennent une relation à la durée en tant qu’elle est essentiellement, mémoire, conscience et liberté. L’expérience vécue du temps, l’intuition comme méthode, l’importance de la réalisation et de l’indétermination pour percevoir, concevoir et comprendre la création sont des lignes d’horizons pour entrer dans son processus de travail. On est face à une multiplicité qui déploie non pas un champ de possibles, mais davantage des virtualités en train de s’actualiser, se différencier, se diviser, en lien avec la continuité de l’histoire du vivant et l’insertion de la durée dans la matière. La puissance du faire est davantage de l’ordre du virtuel que du possible ou du prévisible. Il y a une force de réalisation dans laquelle les événements ne se produisent pas mais se créent. Visuel : x degrés de déplacement, Muriel Rodolosse, 2011 © Muriel Rodolosse.