Des mondes aquatiques #1

Jellyfish_Michael E Smith

Dans le contexte de la nouvelle échelle régionale, le Centre international d’art et du paysage s’associe au Frac Aquitaine pour imaginer un projet en deux volets reliant les rivages lacustres de Vassivière à l’estuaire de la Gironde, à partir des collections du Frac Aquitaine, du Frac-Artothèque du Limousin et du Frac Poitou-Charentes, complétées par les collections du Mudam Luxembourg et de Lafayette Anticipation – Fonds de dotation Famille Moulin, ainsi que d’une nouvelle production commandée à l’artiste Suzanne Husky. Le volet #1 du projet Des mondes aquatiques interroge les formes des relations entre l'humain et les milieux aquatiques, depuis le face-à-face du pêcheur solitaire avec son poisson, jusqu'au prédateur industriel prélevant de l'océan des quantités incommensurables. L’exposition prolonge ainsi les réflexions amorcées en 2015 par le centre d’art dans l’exposition Etre chose sur les rapports entre milieux humains et non humains, en s’attachant plus spécifiquement aux passages entre les différents règnes et aux métamorphoses des êtres de l’eau, figures humaines et objets. Avec les œuvres de Caroline Achaintre, Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel, Yves Chaudouët, Michael E. Smith, Peter Fend, Suzanne Husky, Tetsumi Kudo, Mathieu Mercier et Daniel Schlier. Visuel : Jellyfish (arrêt sur image vidéo), Michael E. Smith, 2011. Collection Mudam Luxembourg / Donation 2014 – Stephanie et Patrick Majerus.