Lee Mingwei | Sept histoires

Présentée pour la première fois en France lors de la Biennale de Lyon 2009, l’œuvre de Lee Mingwei (Taïwan, 1964 ; vit et travaille à Paris et New York) se fonde sur la rencontre et l’engagement, en lien avec des publics diversifiés et des problématiques directement liées à leurs vies. L'artiste met en œuvre des collaborations avec des habitants, des lieux et des institutions du monde entier pour créer des installations fondées sur l’échange d’expériences intimes. De ces interactions permanentes faites d’histoires personnelles, de mémoire et de hasard, il réalise des œuvres qui révèlent les aspects les plus divers et les plus inattendus de la vie quotidienne. Ses projets partent toujours de l’institution et de son histoire comme cadre conceptuel et théorique : le public doit y pénétrer pour pouvoir participer à des cadres rituels ou exécuter des instructions laissées par l’artiste. Ses œuvres construisent ainsi des relations qui ressemblent à des tissages invisibles – des relations dont la valeur intangible et immatérielle est la plus belle des offrandes. En lien avec les objectifs de la Fondation Bullukian que sont le développement culturel et artistique, la recherche appliquée dans le domaine médical et la solidarité, Lee Mingwei propose pour Lyon un ensemble d’œuvres encore jamais montrées en France.