Daniel Spoerri

Héritier de Dada et de Duchamp, Daniel Spoerri joue à déstabiliser l’ordre, la hiérarchie des valeurs, des croyances et des pensées préconçues. Chez lui, l’art et la vie se confondent, le monde est potentiellement œuvre d’art, les objets du quotidien et les objets trouvés, les expressions usuelles sont autant de ready-mades chargés de signification, d’affect et d’esthétique. Tout est fétiche. Tout est rituel. Tout est art. Il suffit de présenter comme tel, de « piéger » la chose. Le banal, le non-noble, le vulgaire, le voué au rebut, à la poubelle ou à la mort est replacé par le hasard et surtout par la volonté de Daniel Spoerri dans un cycle de vie à travers l’art. Visuel : Série Bildertollwut, Daniel Spoerri, 3 octobre 2015.