Chloe Wise | Of false beaches and butter money

La Galerie Almine Rech a le plaisir de présenter la première exposition personnelle de l’artiste canadienne Chloe Wise, Of false beaches and butter money. L’esthétique de l'artiste traverse et recoupe différentes pratiques, comprenant l’installation, la vidéo, la sculpture, la peinture et le dessin. Elle dévoile les liens entre la perception et l’amélioration de soi, la création d’une image et son authenticité, en explorant les manières dont nous nous adaptons au mercantilisme de tous les aspects de la vie contemporaine. La nourriture, au cœur d’associations inattendues, est un code que l’artiste utilise pour établir les relations protéiformes entre le bien-être, la consommation, les rapports de genre, ou tout autre moyen de jouissance. Pour sa première exposition à Paris, l’artiste explore la poésie de la discordance entre les cultures visuelles et les systèmes, les produits et les individus qu’elles s’attachent à représenter. Dans le cadre de ce projet aux contours délibérément flous, l’artiste revisite l’iconographie du lait. D’images de jeunes femmes à des représentations de vaches féminisées et anthropomorphisées, en passant par l’abjection du corps maternel, elle transpose l’ensemble de ces propositions symboliques vers des champs improbables. Le caractère inutile et nocif pour la santé qui est ici attribué à la fabrication de produits laitiers tranche avec l’idéal pastoral romantique au travers duquel ces mêmes produits sont disséminés. Ce contraste devient emblématique de la précarité de toute véracité, lorsqu’un élément particulier se substitue aux systèmes tout entiers.