Barbara Breitenfellner

Barbara Breitenfellner rêve ses installations, au sens propre, et les recense dans un journal de notes nocturnes. Il ne s’agit pas d’une démarche analytique ou exhaustive car elle ne s’intéresse qu’à ses rêves en lien avec l’art et les expositions. Les énoncés servent de point de départ à une mise en scène distanciée, où imaginaire et fantasme livrent des énigmes savamment orchestrées dans l’espace. Pour cette exposition monographique, l’artiste présente, en plus d’une vaste sélection de collages et d’œuvres graphiques, une installation spécialement pensée et conçue pour le CPIF dont le point de départ est un rêve qui donne son long et étrange titre à l’exposition. Visuel : WVZ 118 (détail), Barbara Breitenfellner, 2009, collage, FNAC 09-609, Centre national des arts plastiques. © Barbara Breitenfellner / Cnap. Photo courtesy Eponyme Galerie.