Agnès Geoffray | Verticales du désordre

L’exposition s’inscrit dans la continuité des recherches d’Agnès Geoffray autour des gestes et leur ambivalence. Telle une iconographe, elle sonde et élabore tout un registre de postures, issues de sources diverses. De la sphère intime, jusqu’à une sphère plus historique, elle convoque la survivance de gestes et d’images archétypales qui puisent leur source dans un répertoire hétérogène, pictural, médical et vernaculaire. Par la mesure, la contrainte, l’équilibre, il s’agit de révéler notre rapport au corps, notre rapport au monde. L’artiste française s’attache à relever la dimension poétique et politique à l’aune du chorégraphique. Naviguant du signe jusqu’au langage, l’exposition remet en lumière les potentialités de la corporéité, des corps fragmentés, contorsionnés, dressés ou résistants : des histoires du corps. Une invitation à repenser les gestes et les postures qui nous environnent quotidiennement, et à reconsidérer notre mémoire. Visuel : © Agnès Geoffray.